dimanche 18 avril 2010

Un objectif, est-ce utile ?


Affecter un objectif à une activité ne signifie pas forcément une hausse de performance. Par exemple dans un FONGECIF, l’accueil des clients est une activité importante mais qui n’est pas maitrisée par le personnel puisque les contacts sont à leur initiative (ils viennent s’informer). L’objectif peut être ainsi déterminé par le résultat de l’année précédente.
Je vous entends déjà ricaner dans votre coin et penser :
- Mais alors, quelle est l’utilité d’avoir un objectif ?
Hé bien je vais vous répondre :
- Cela sert à évaluer ses performances et à les améliorer.
La performance ne veut pas dire faire toujours plus mais faire toujours mieux. C’est pas pareil.
On peut imaginer plusieurs façons de mettre à profit la mesure du nombre de clients qui viennent se renseigner. Par exemple dans ce cas là, répartir les clients par catégories socio professionnelles. Il serait ainsi possible par la suite de se donner des objectifs de répartitions différentes. Cela permettra d’engager des actions de communication externes pour sensibiliser un peu plus telle ou telle catégorie et les inciter à élaborer des projets de reconversion.
Et puis, il est toujours nécessaire de faire des efforts en matière d’efficience, autrement dit d’accueillir toujours le même nombre de clients mais avec une économie de moyen sans détériorer bien entendu la qualité dudit accueil.

Taraudant, non ?

1 commentaire:

moundijean a dit…

Je suis plutôt d'accord avec cette analyse mais mon ancien directeur (commercial) ne saurait partager cette vision qui consiste à dire "La performance ne veut pas dire faire toujours plus mais faire toujours mieux", parce qu'en effet selon lui "mieux" est synonyme de "plus"